17 octobre 2012

Couteaux persillés.....Messermuscheln

Quand j'ai été enfant, je n'aimait pas du tout les couteaux, je crois qu'ils me faisaient peur....Mais maintenant, je retrappe ce retard et dès que je peux, je les prépare pour l'apéro. Avec un txakoli bien frais, c'est divin!
Als Kind mochte ich die Messermuscheln ja nun überhaupt nicht, ich glaube, sie machten mir Angst.....Heute natürlich nicht mehr und ich hole die vergangenen Jahre nach und es gibt oft diese Muscheln zum Apéro, mit einem gekühlten Txakoli ist es göttlich!
Nettoyez bien les couteaux.
Die Muscheln gut säubern.
Hachez un peu d'ail, beaucuoup de persil, ajoutez un peu d'huile d'olive.
Knoblauch & Petersilie hacken, Olivenöl dazu.
Mélangez avec les couteaux et enfournez les à 240° pendant à peine 2, 4 minutes, sortez les dès qu'ils s'ouvrent.
Die Muscheln damit vermischen und im 240° warmen Ofen knapp 2, 4 Minuten garen, wenn sie sich öffnen, sofort herausholen.

2 commentaires:

Valérie Ramiand a dit…

(désolée si c'est un doublon, j'ai eu du mal avec l'ID)
J'adore les couteaux.Bien souvent, on les accompagne avec du txakolin, de la bière ou du cidre dans la partie atlantique de l'Espagne. En Andalousie, à la plancha, avant l'éternelle persillade et comme pour les tellines, on les déglace avec du vin blanc sec (Barbadillo) même très sec (Montilla-Moriles ou même fino les jours d'abondance), si tu as l'occasion de tester, c'est divino.
Autre chose : il m'est souvent arrivé de tomber sur des couteaux trop sableux, je les fais tremper dans de l'eau pas trop froide mais bien salée A LA VERTICALE pour qu'ils finissent de lâcher leur sable, le seul truc qui peut décourager ceux qui ne connaissent pas ce coquillage... en même temps, ça en laisse plus pour les autres, ah ah ah

sammelhamster a dit…

Wow, sowas würde ich ja auch gerne mal probieren!
Als Kind hätte ich die Muscheln wohl auch eher verweigert :-)