02 septembre 2015

Visite chez le grand maître du Barolo, Roberto Conterno, Azienda vitinicola Giacomo Conterno, Monforte d'Alba.......

Juste avant de partir dans le Piémont, je me suis rappelée que j'avais promis à mes amis Laura et Thomas d'organiser une visite chez Giacomo Conterno à Monforte d'Alba. Il ne faut pas se contenter du médiocre... :-). Je me suis prise très tard et tout le monde m'avait prévenu que c'est plus simple d'obtenir une visite chez le pape que chez Conterno....Bon, à vrai dire, c'est bien connu, j'aime le vin blanc ( nobody is perfect :-) ), donc, j'ai envoyé un fax très très "à prendre ou à laisser" à Conterno. De toute manière, je m'en foutais un peu, mais cela m'intriguait aussi un peu en même temps....Je n'aime pas trop les dégustations et visites chez les vignerons ( sauf chez les potes!), c'est un peu comme dans le zoo.....
Un jour plus tard, la réponse arrivait par mail, Roberto Conterno voulait bien nous recevoir. Cazzo!!Ma bande de wine geeks à Paris se marrait bien....
 Pendant mes vacances dans le Piémont,  nous partions ( Thomas hélas retenu) pour Monforte d'Alba, à 30 minutes de la maison. L'assistante de Conterno, Stéphanie, nous accueillait dans une énorme immeuble moderne, ici dans le Piémont, c'est un peu comme dans la Champagne, pas des châteaux et maisons de maîtres imposants, ici c'est la mentalité de la région! Pas de bling bling....
Dans une grande salle, qui n'a pas bougé depuis des générations,  il fallait attendre, nous avons surtout rigolé sur un livre dans l'étagère, "wine for dummies"( ho duvuto leggere!!! ;-) ).....Stéphanie arrivait et expliquait un peu les parcelles, leur placements, les sols. Il y en a 3, la plus fameuse, Cascina Francia, Ceretto et depuis peu, Conterno a racheté une parcelle de Gigi Rosso à Barolo, Arione. Au totale, je crois, vers 33 hectares, ce qui est énorme dans le Barolo. L'azienda n'est pas certifiée bio ( comme pas mal, car trop d'administration et papier je crois!), mais ici, on respecte la nature, d'ailleurs, passez dans ses vignes, ce n'est pas la terre brûlée comme souvent dans le Piémont!
Ensuite, Roberto Conterno arrive, plutôt un peu timide, sympatico et beau gosse ( c'est perso...).J'avais promis une terrine, une promesse est une promesse et je ne voulait pas ariver les mains vides, en plus Igor m'avait coupé un patta negra de 6 ans d'affinage, un peu le "Monfortino" du jambon ibérique!.... 
Ensuite, on commence la visite.....D'abord, on entre dans un hall colossal avec une machine d'embouteillage ultra moderne et sophistiquée et d'une propreté du jamais vu ( je prendrai la femme de ménage les yeux fermés).Pour ses 60.000 bouteilles par an, Roberto Conterno utilise cette machine exactement 3 jours par an.....Ok, là, on est dans une autre dimension. Hélas, à ce moment, notre copine suisse, qui remplaçait Thomas, a posé une question... Anche, l'ambiance tombait à la température de la cave, Roberto continue cette visite de sa cave un peu énervé. Bad day.
On prend un grand escalier et on arrive au saint du saint, la cave.
 La cave est très très grande et là aussi, ce qui surprend est cette propreté. Bien sûr, j'ai vu d'autres caves et elles n'étaient pas du tout sales, mais ce que je veux dire, pas un chien, pas un seau, pas un tuyau,c'est nickel, mais rien dans cette cave que des grands fûts de 50 ou 40hl de tout âge ( slovaque et autrichien). Pas de barriques, surtout pas!
Derrière cette cave, une autre cave plutôt technique avec 3,4 cuves en inox pour juste transvaser le vin pour une journée pour des "raisons techniques".
 Ensuite, on entre dans une autre pièce avec quelques grandes cuves en chêne et le pressoir. Conterno vinifie chaque cépage ( il y en a que 2, nebbiolo et barbera) et chaque parcelles ( 3 aussi) séparément pendant 3 à 4 semaines en pigeant, sans contrôle de température, lévures ajoutées et filtration. Cela paraît old fashioned? Ou Roberto Conterno est le roi méconnu du vin naturel?! 
Pourtant, il a tout essayé, fermentation en inox, béton.....De toute manière, ses 3 parcelles, et surtout le travail dans les vignes!, donnent des grappes d'une qualité extra qu'on pourrait les vinifier dans les baignoires....
Pendant les vendanges il emploie 20 personnes, sinon toute l'année ils sont 5 à travailler dans le vignoble.
 On continue, ensuite, selon le terroir ( Ceretto, Cascina Francia et Arione) et les cépages, le barolo restera 4 ans dans les fûts et le barbera ca. 2 ans. Le roi incontestable du Barolo, le Monfortino, est vinfié à part, Roberto Conterno sélectionne les meilleures grappes de la Cascina Francia un peu avant les vendanges, ensuite, la fermentation est un peu plus longue ( 40, 45 jours je crois...) et  après, on oublie le Monfortino pendant 7 ans dans les fûts. Parfois, quand la météo joue le détours, il n'y a même pas de Monfortino. Maintenant on comprend un peu mieux les prix des barolos, il faut avoir de la patience.....On a goûté quelques uns, perso, je préfère, qui aurait cru!!, le barolo....A température de la cave! Donc, ça va pour moi. 
Bon, ensuite, on a discuté un peu. C'est à dire, à ce moment, Roberto Conterno qui, ça on le remarque toute de suite et il a raison!, se sent mieux dans ses vignes et dans sa cave sans être questionné et dérangé, s'est pris le bec une deuxième fois avec notre copine ( non è vero, Roberto??!!!)!....Cazzo, Roberto Conterno était ensuite pressé, et je le comprends, de retourner dans ses vignes et basta, finito. J'ai été fourax. Pas vis-à-vis de Conterno...
 Moi, j'ai trouvé cette visite très intéressante car j'aimait bien l'attitude "je m'en fou" de Roberto Conterno qui sait très bien qu'il fait des très bons vins et qu'il n'a rien à prouver! C'était très gentil de nous recevoir et même si cette visite ne s'est peut-être pas passée comme il fallait (...), finalemente je garde un bon souvenir ( ;-) ) et j'ai du respect pour Roberto Conterno, que j'apprécie beaucoup, et non, pas de flatterie, je ne veux pas des bouteilles ( quoique, le Monfortino!)...Sauf s'il se met à faire du blanc, mais il n'y a pas de risque je crois!....Si vous avez l'occasion de goûter son Monfortino, allez-y, c'est du pur jus, du nectar, après, vous êtes foutus et réboire du barolo "ordinaire"paraît difficile!
Roberto, spero di rivederte in autunno, senza una personna (...)  di terrina, prosciutto e salumi fatti in casa! Buano vendemmia!! A presto baci

23 août 2015

La noce di pizza!

On ne peut pas en Italie sans avoir fait sa pizza soi-même, car ici, pas mal des mes amis ont une four à pizza à la maison, je dois dire que c'est super pratique et très fun!
Man kann nicht in Italien sein, ohne einmal eine Pizza selbergebacken zu haben, denn recht viele meiner Freunde hier haben einen echten Pizzaofen. Ich muss sagen, das ist super praktisch und macht viel Spass!
Pendant que Peter surveille le four, chauffé depuis des heures déjà, nous commençons à faire nos pizza, avec sauce tomates faites maison, tomates, anchois, jambon cru, mozza, bref, le choix est grand!
Während Peter den Ofen, seit Stunden schon angeheizt:, überwacht, fangen wir an, unsre Pizzas zusammenzustellen, mit Tomatensugo, Tomaten, Sardellen, Mozza, Pizza....
Et les pizza s'enchaînent....
Und es geht wie am Fliessband zu....

Une plus goûteuse que l'autre!
Eine leckerer als die andere!

09 août 2015

Aubergines autrement! Auberginen mal anders!

Quoi faire avec des aubergines? Il faut dire que mes recettes se limitent à un caviar d'aubergines, pasta norma, melanzane parmiggiano et les aubergines marinées. Ici, dans le potager, nous avons une quantité d'aubergines, alors, pour changer, j'ai farci les aubergines autrement! 
Was soll man nur mit Auberginen machen? Meine Rezepte beschränken sich meistens auf Auberginencaviar, Pasta Norma, überbackene Auberginen und in marinierter Form. Im Gemüsegarten hier hat's so viele, da musste man kreativ werden und das kam heraus!
Les ingrédients viennent du potager.
Alles aus dem Gemüsegarten.
Coupez les aubergines en fines ttranches dans la longueur. Ensuite, farcissez les avec des tomates, du fromages, du jambon, des anchois, de l'ail, des herbes,arosez d'un filet d'huile d'olive, bref, mettez ce que vous aimez!
Die Aubergine der Länge nach in feine Scheiben aufschneiden und dann mit Tomaten, Käse, Schinken, Sardellen, Knoblauch, Kräuter und etwas Olivenöl, kurzum haut rein was Ihr mögt!
Ensuite, mettez les aubergines au four à 180° pendant 40, 45 minutes environ, selon votre four.
Dann bei 180° je nach Ofen gut 40, 45 Minuten ins Rohr schieben.

03 août 2015

La dolce vita in Piemonte.......

 Les vacances! Comme d'habitude, j'ai pris mes quartiers dans le Piémont. Pour moi, une des plus belles régions d'Italie. Et qu'est-ce qu'on mange et boit bien ici! 
Endlich Ferien! Wie immer geht's ins Piemont, eine meine Lieblingsregionen in Italien, weil es hier halt gutes Essen & Trinken gibt! Was will man mehr?....
 Vers la fin d'après-midi, tout le monde se retrouve au bord de la piscine, à l'ombre, pour un verre du rosé bien frais ( et oui, jamais sans!).
Am Ende des Nachmittags treffen sich dann alle am Pool im Schatten des Feigenbaum auf ein oder mehr Gläse gekühlten Rosé ( ja, niemals ohne!).
Et le potager dicte les plats du jour.....
Und der Gemüsegarten gibt alles her für gute Gerichte!
 
 Et oui, une très bonne pizzeria à Cortemilia, la Torré. 
Eine gute Pizzeria gibt's in Cortemilia, La Torré.

17 juillet 2015

Un avant-goût des vacances.....Ein Ferienvorgeschmack.....

 C'est l'été, il fait chaud, Paris se vide, et nous aussi, on prend nos quartiers d'été. Je souhaite à tout le monde un bel été, toujours la bonne bouteille du rosé au frais et une terrine pas loin ;-) 
Es ist Sommer, es ist heiss, Paris leert sich so langsam und wir nehmen unsere Sommerquartiers auf. Ich wünsche allen einen tollen Sommer, immer den richtigen Rosé gekühlt und eine Terrine griffbereit ;-)
Voilà, où poussent les raisins du Corail et d P't Salé, entre autre!...
Hier wächst der Corail und P't Salé, unter anderem....
On se lasse pas de ces vues, non?
Immer wieder schön!
 Là, c'est Paris....
Paris, eines unserer letzten Essen im Hof.
 Le barboc à fond!
Und es wird gegrillt!

01 juillet 2015

The best hamburger of the world!

 Vous n'allez plus jamais chez une de ces grandes chaînes ni dans tous ces restaurant d'hamburger après avoir mangé celui-ci......En plus de cela, vous ne trouverez nulle part cette qualité....Alors, on y va pour la recette?
Wetten, dass Ihr nie weder in einer der Ketten noch in die ach so vielen Hamburgerläden geht, nachdem Ihr diesen hier gegessen habt?....Nirgends gibt's so eine Qualität. Also, los geht's mit dem Rezept?
 C'est Igor qui a mis la main à la patte.... Prenez ca. 250g de pur boeuf et top qualité par personne, ajoutez des cornichons hachés, un peu de piment rouge frais, des echalotes, l'aillet, sel, poivre, une pointe de canelle, des oeufs. Mélangez avant et laissez reposer
Igor ist der Boss, hier legt er gerade die Hand an.....Man rechnet gut 250g bestes Rindfleisch pro Person, dann kommen rein, kleingehakt, Cornichons, Schalotten, frischer roter Piment, junger Knoblauch, Salz, Pfeffer, Eier und etwas Zimt.All das sollte man im voraus zubereiten und etwas ziehen lassen.
 Formez des boulettes et faites les cuire dans un peu de beurre, selon les convives, à point, saignant etc....
Dann die Bouletten formen und in Butter braten.
 Juste avant la fin de la cuisson, vous ajoutez du bon Stilton sur les boulettes et vous arosez avec le jus...
Kurz vor dem Schluss, dann guten Stilton auf die Bouletten geben und mit dem Bratenjus begiessen....
 Chauffez les pains à hamburger ( acheté ou fait maison), mettez un peu de mesclun, la viande avec le Stilton et à la fin, ajoutez un peu de confit d'échalotes.......
Das Brot für die Hamburger ( gekauft oder selbst gebacken) erwärmen, dann etwas gemischten Kräutersalat draufgeben, die Bouletten mit dem Stilton und etwas Schalottenconfit.....
 Les couvercles, mettez les à la fin dans la poêle et tartinez les avec un peu de moutarde àl'estragon et voilà! Muchas grazias Igoooorrr!!
Das Obere der Hamburger noch schnell in der Pfanne mit der Butter erwärmen, etwas Estragonsenf drauf und fertig! Wunderbar!